Archives de Catégorie: Uncategorized

Ikhwan Info a quatre mois

En juin 2015, j’ai lancé avec une vingtaine de personnes formidables : Ikhwan Infos.

Il s’agit de recueillir et de diffuser toutes les informations sur les Frères musulmans et l’islam politique en général. Articles, enquêtes, thèses. Si vous avez des talents cachés n’hésitez pas à nous contacter (via les commentaires)

Il y a aujourd’hui 160 articles en français, 100 en anglais et 50 en arabe.

Parmi les éditorialistes du site on trouve :

Antoine Sfeir est journaliste. Il est le directeur des Cahiers de l’Orient. Les Frères musulmans ont tenté de le faire taire en lui faisant des procès. 

Caroline Fourest est journaliste et réalisatrice. Son livre sur Tariq Ramadan disséqué le double discours du principal prédicateur européen.
 
Emmanuel Razavi est grand reporter. Il a réalisé plusieurs documentaires sur les mouvements terroristes.
 
Hassen Chalgoumi, né en Tunisie a dans sa jeunesse fréquenté des groupes radicaux. Il s’est formé en Syrie et au Pakistan. En France, il fonde la Conférence des imams de France qui regroupe 80 imams. Il est désormais partisan d’un islam libéral et sprituel en opposition avec l’islam politique intégriste des Frères musulmans.
Ladan Boroumand est historienne co-fondatrice de la fondation Abdorrahman Boroumand qui œuvre pour la promotion de la démocratie et des droits de l’homme en Iran.
 
Mohamed Louizi est un ancien membre du mouvement marocain Attawhid wal’Islah (1995-1999), du PJD (1997-1999),  de l’UOIF de 2002 à 2006. Ancien président des Etudiants Musulmans de France–Lille. Passionné des recherches et études religieuses comparées Mohamed Louizi est l’auteur de nombreuses textes publiés sur le blog Écrire sans censures !
 
Mohamed Sifaoui est journaliste. Il est l’auteur de plusieurs livres et reportages sur les Frères musulmans et les mouvements terroristes.
Michaël Prazan est historien et réalisateur. Spécialiste de la très grande violence en politique, il a réalisé un film et un livre sur les Frères musulmans.
 
Soufiane Zitouni est un professeur de philosophie. Suite aux attentats de janvier, cet enseignement dans un lycée de l’UOIF croit sa direction qui déclare qu’il faut soutenir Charlie Hebdo et s’exprime dans la presse pour expliquer l’humour et la différence entre religieux et intégristes. Il est alors victime d’une violente caballe et il est contraint de démissionner. 
 
Tewfik Aclimandos,  est chercheur associé à la Chaire d’Histoire contemporaine du monde arabe au Collège de France depuis 2009. Il a été chercheur au Centre français d’Etudes et de Documentation Economiques, Juridiques, et Sociales (CEDEJ, le Caire), de 1984 à 2009. Spécialiste de la vie politique égyptienne de l’après guerre (1945-2011), il a publié plusieurs articles sur l’armée et sur les Frères Musulmans
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Mort d’une des figures de l’intégrisme catholique : Otto de Habsbourg.

Né en 1912, Otto de Hasbourg, fils aîné de Charles 1er est mort ce 4 juillet en Bavière. Présenté comme un européen convaincu, il convainc surtout les partisans du catholiscisme.

L’archiduc s’est vanté d’avoir inspiré le drapeau européen. Lors d’une conférence à Budapest consacrée à Josémaria Escrivá, l’Archiduc avait déclaré : « Comme je lui demandais comment sauver l’âme de l’Europe, le père Escrivá m’a dit que l’Europe avait besoin de valeurs catholiques. Mais nos ennemis – tel le ministre des Affaires étrangères britannique, Anthony Eden, athée et diabolique – étaient contre l’utilisation de symboles chrétiens. » Otto de Habsbourg aurait alors proposé les douze étoiles comme « la couronne d’étoiles de la Vierge de Fatima ». Interrogée au sujet de ce fanfaronnage, la communication française de l’Opus Dei refuse de confirmer ou d’infirmer, mais semble perplexe.

Sympathisant déclaré de l’Opus Dei, Otto de Habsbourg a participé a de nombreux congrès et colloques intégristes. Il est de tous les comités de parrainages contre l’avortement. Comme en 1997 ou il soutenait l’implantation d’une filiale de Human Life international sur Paris. On le voit aussi au lancement de la Trêve de Dieu qui démarra les commandos anti-IVG en France.
En 1981, intervenant au Luxembourg il explique : « En me prononçant contre le présent rapport, je ne récuse pas les revendications justifiées des femmes, revendications que j’aurais aimé approuver. Mon vote est uniquement motivé par le fait que ce document contient un certain nombre de points de vues auxquels un européen chrétien ne saurait souscrire et qui ne s’appliquent pas non plus aux droits de la Femme. Il s’agit, en l’occurrence, de questions fondamentales qui n’ont rien à voir avec la politique et où il y va de la conscience de chacun. Car avorter – quoique l’on puisse dire hypocritement pour y trouver des excuses – c’est commettre un meurtre, c’est refuser le droit à la vie.(…) Or, qu’y a-t-il de plus faible qu’un tout petit enfant sans défense ? II est en tout cas plus désarmé que la mère qui veut avorter et, n’étant pas électeur, il ne peut ni faire entendre sa voix ni protester. Ce Parlement vit une heure tragique si le parti qui a toujours à la bouche le mot humanisme se prononce en bloc pour la peine de mort contre des enfants innocents, alors que, par ailleurs, il ne sait que faire pour réduire les peines justifiées prévues pour les voleurs et assassins et les auteurs de crimes sexuels.
L’Histoire montre que le progrès et le respect de la vie sont toujours allés de pair. C’est pourquoi, l’enseignement du Christ a permis à l’humanité, de faire les plus grands progrès ici-bas. La libéralisation de l’avortement dans de nombreux pays européens, constitue, par conséquent, un retour à la barbarie. Il existe certes, des cas médicaux dramatiques où le médecin, doit, dans l’esprit du serment d’Hippocrate, choisir entre deux maux. Mais au-delà de ces cas – et c’est ce dont il est question aujourd’hui – l’avortement est tout à fait condamnable d’un point de vue moral. II y a lieu de se demander si nous voulons une Europe humaine et chrétienne ou barbare et païenne, c’est-à-dire la fin de notre civilisation sans pareille ? En tout cas, je me refuse, pour ma part, à associer les droits et les devoirs des femmes auxquelles nous devons la vie, et dont la plus admirable fût la mère du Sauveur, à des conceptions qui préconisent le meurtre d’enfants innocents. Dans l’intérêt de nos femmes, je dis “non”.
On le rencontre aussi dans les couloirs de la fondation Guilé. Une fondation est née en 1997 au pays du secret bancaire, des amours d’un couple de cigarettiers suisses (les Burrus) et de La Légion.

Le 28 octobre 1993, il prend la parole lors d’une messe de requiem pour la mort de Marie-Antoinette.

Dès Mâtines, Bruno Gollnisch a envoyé un communiqué de presse à entête du FN déplorant la mort de l’archiduc. « UN DIGNE REPRESENTANT DE LA VRAIE CULTURE EUROPEENNE. Nos opinions divergeaient certainement sur la réalité de l’Union européenne, mais il était sincèrement attaché au véritable patrimoine spirituel, culturel et matériel des peuples d’Europe, ce qui nous rapprochait. Je conserve le souvenir de la grande dignité de cet héritier d’une illustre famille, de sa culture, de son affabilité et de la sympathie qu’il n’a pas manqué de témoigner en plusieurs occasions à mes collègues des Droites européennes comme à moi-même personnellement. »
Mais la relève est prête. Le jeune Georges de Habsbourg a été interviewé il y a quelques semaines. Ils s’agissait de se prononcer sur la nouvelle constitution hongroise (la plus liberticide depuis la chute du mur) il déclare : « Ce qui change vraiment est le préambule qui commence en demandant « que Dieu bénisse les Magyars » et également le fait que le nom officiel de notre pays soit désormais la « Hongrie » et non la « République de Hongrie », bien que celle-ci demeure une république. Je suis tout à fait pour. Tout le monde a dit que cela allait transformer la Hongrie en régime présidentiel et qu’il s’agissait d’une sorte de révolution mais en fin de compte pas du tout. Les références à Dieu c’est très bien, à la Sainte Couronne, très bien, à la morale, très bien. Cela ne posera pas le moindre problème pour ceux qui se nomment Chrétiens. (…) Je trouve cela très important de faire référence à Dieu. J’étais déjà très favorable à l’introduction de ses références dans la Constitution européenne et je suis heureux que les Hongrois aient fait ce choix. (…)’ – Certains jugent cette référence discriminatoire, qu’en pensez-vous ?’ Au contraire, la religion a un effet très positif. Un croyant a un très grand respect pour les autres ainsi que les autres religions. La Hongrie cherche seulement à affirmer ses traditions et son histoire qui ont un lien étroit avec la chrétienté. C’est un symbole de se référer à Dieu et de se baser sur des valeurs chrétiennes. » (Nouvelles de France, mai 2011)

Fiammetta Venner

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Parmi les ONG responsables des dérives de Durban I :

Le Ben Laden Institute alias Islamic Propagation Centre International

Le groupe de Ahmed Deedat devait à l’origine s’appeller le Ben Laden institute. Modeste, Ben Laden a décliné l’offre parce qu’il estimait n’avoir pas financé la totalité du centre. Prédicateur reconnu, il fait partie des personnes conseillées par le Centre islamique de Genève (la matrice européenne des Frères musulmans et incidemment le port d’attache de la famille Ramadan). Le fils d’Ahmed Deedat, Yusuf, est l’auteur du texte sur Hitler diffusé à la conférence (voir page suivante). Après le 11 septembre, Ahmed Deedat a continué à soutenir en Laden en rappelant qu’il était un ami de la famille et que Ben Laden avait oeuvré à la purification de l’islam sud-africain et à la conversion des zoulous à l’islam en financant des bâtiments et une traduction du Coran en zoulou. Pour lui, Ben Laden est un bouc émissaire pour les américains.

Yussuf Deedat continue l’oeuvre de son père. Il a dernièrement diffusé des DVD incitant à la haine envers les hindous et invité les Neturei Karta à une réunion contre Israël. Il diffuse aussi les textes de Tariq Ramadan

PAGAD People against Gangsterism and Drugs

Le mouvement fait encore illusion en 2001. Il s’agit d’un groupe luttant contre la délinquance et la prostitution. En réalité c’est un groupe jihadiste qui élimine les gangs rivaux dans les bidonvilles du Cap. Les militants s’entrainent dans des camps au combat de rue. Plusieurs attaques anti-juives leur ayant été attribués, ils sont désormais considérés comme une organisation terroriste.

Muslim Judicial Council,

Le président Shaykh Ebrahim Gabriels, a depuis 2000 regulièrement incité ses fidèles à se méfier des juifs. A la télévision, en novembre 2001, il a notamment déclaré que les juifs détenaient le pouvoir et les médias. Il se refère aussi a Ahlul Bait Foundation, une organisation chiite pro-iranienne spécialisée dans la négation de la shoah. Les militants de ces deux associations étaient très présents à Durban. L’ABF a distribué gratuitement des exemplaires des protocoles des sages de Sion. Quelques jours avant la conférence de Durban, le MJC réunissait 20 000 militants au Cap aux cris de “Jews are the scum of the earth.”

La Islamic Human right commission

Tentant de se faire passer pour la branche arabophone d’Amnesty International, la Islamic Human Rights Commission, a pour but de « recueillir les informations sur les atrocités, l’oppression, et les autres abus des droits de Dieu ». Parmi les objectifs affichés dans ses statuts : 1. Soutenir les droits et les devoirs des êtres humains. 2. Favoriser un nouvel ordre social et international basé sur la vérité, la justice, la droiture et la générosité, plutôt que l’intérêt égoïste. 3. Exiger la vertu et s’opposer aux mauvaises choses dues à la dérive des puissants dans l’exercice de la puissance quelle que soit sa source — par exemple politique, juridique, médiatique, économique, militaire, personnelle, etc. 4. Recueillir les informations sur les atrocités, l’oppression, et les autres abus des droits de Dieu. 5. Faire campagne pour la réparation de tels crimes. 6. Poursuivre les criminels en justice. Fidèle à ces objectifs, elle est aujourd’hui la principale association à entamer des poursuites pour « islamophobie ». Sur son site, elle donne deux exemples illustrant qui sont les principales victimes de ce fléau : les talibans et les islamistes palestiniens – pas les militants palestiniens en général, seulement les militants palestiniens islamistes. Son responsable Massoud Shajeree est un proche des groupes jihadistes comme al Moudjahiroun. Il est le responsable des slogans antijuifs pendant le discours de Fidel Castro. Il a été invité au Forum social européen.

Les Netourei Karta

Les Netourei Karta ont, dès le 19e siècle, refusé le sionisme parce que« athée et socialiste ». En 1924, leur chef écrit à la Société des Nations en la suppliant d’interdire la création d’un Etat Israëlien. Longtemps considérés comme exotiques, les Neturei sont surtout concentrés à New York ou à Méa Shéarim, un quartier de Jérusalem où aucune femme en pantalon ne peut entrer sans recevoir une salve de pierres. Malgré la chaleur, ils ont conservé la panoplie de l’Europe de l’est : énormes chapeaux en fourrure et bas de laine.

Mais leur exotisme ne les empêche pas, bien au contraire, de se révèler fort précieux sur un plan stratégique. Surtout pour les islamistes, toujours ravis de sponsoriser l’envoi d’une délégation de Juifs demandant la fin de l’Etat d’Israël.

Quand on demande au Rabbin Weiss, leur leader, ce qu’il reproche vraiment à l’Etat d’Israël, la solidarité avec les palestiniens disparaît immédiatement pour laisser la place à une violente diatribe contre les juifs non-intégristes, accusés de ne pas vouloir vivre dans une théocratie : « Israël ne reconnaît pas le Shabbat. Beaucoup d’israéliens ne prient pas ce jour. Or si Israël était un véritable état juif, il y aurait des mesures de rétorsions contre ses apostats ».

Deuxième problème, les femmes : « en Israël, quand une femme venue de notre communauté s’oppose à nos lois elle trouve refuge auprès des sionistes ». Autre motif : le massacre de juifs ultra-orthodoxes commis à Hébron par des Palestiniens arabes : « ce massacre est la faute des sionistes, s’ils n’étaient pas venus, nous n’aurions pas souffert». A Durban, invités par la Islamic Human Right commission, ils étaient de tous les shows anti-israéliens

Tract diffusé au Forum des ONG : « Et si Hitler avait gagné ? Il n’y aurait pas de sang palestinien versé. » Son auteur : Yusuf Deedat, responsable de la Islamic Propagation Centre International de Durban, et le fils d’un prédicateur proche du Centre islamique de Genève dirigé par Hani Ramadan.

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Sortie de « Chronique de l’intégrisme ordinaire »

INVOQUER DIEU pour opprimer, intimider, arrêter, emprisonner
ou tuer est un mal très répandu. Pas une semaine sans
qu’une affaire éclate dans un coin du monde/ Les
affaires mettant en scène l’islam sont souvent plus spectaculaires,
plus meurtrières, et donc logiquement plus répercutées.
D’autres affaires, tout aussi insensées, passent parfois inaperçues.
Pourtant, au quotidien, le théâtre de l’intégrisme met en
scène des personnages issus de toutes les religions. Y compris
dans des régions du monde jusqu’ici très hostiles au religieux,
comme la Russie où l’effondrement de l’idéologie communiste
a laissé place à un retour en force de l’idéologie religieuse à
connotation politique. Lorsqu’un commando d’intégristes russes
orthodoxes décide de saccager une exposition présentant des
oeuvres jugées blasphématoires à Moscou, certains membres de
la Douma leur donnent raison. Et les défenseurs de la liberté
artistique finissent licenciés. Les affaires de blasphème sont
redevenues si nombreuses qu’un ouvrage pourrait y être consacré
chaque année. J’ai choisi de m’arrêter sur 2008. Et de ne pas
focaliser uniquement sur les affaires les plus graves ou les plus
meurtrières, mais de prendre une photographie de tous ces
petits faits divers et actualités qui font le quotidien. Une année
d’intégrisme ordinaire.

fiammetta venner

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Hezbollah, le parti du chaos

Hezbollah le parti du chaos
Article de Fiammetta Venner dans Charlie Hebdo le 21 mai 2008

Hezbollah, le parti du chaos

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized