Parmi les ONG responsables des dérives de Durban I :

Le Ben Laden Institute alias Islamic Propagation Centre International

Le groupe de Ahmed Deedat devait à l’origine s’appeller le Ben Laden institute. Modeste, Ben Laden a décliné l’offre parce qu’il estimait n’avoir pas financé la totalité du centre. Prédicateur reconnu, il fait partie des personnes conseillées par le Centre islamique de Genève (la matrice européenne des Frères musulmans et incidemment le port d’attache de la famille Ramadan). Le fils d’Ahmed Deedat, Yusuf, est l’auteur du texte sur Hitler diffusé à la conférence (voir page suivante). Après le 11 septembre, Ahmed Deedat a continué à soutenir en Laden en rappelant qu’il était un ami de la famille et que Ben Laden avait oeuvré à la purification de l’islam sud-africain et à la conversion des zoulous à l’islam en financant des bâtiments et une traduction du Coran en zoulou. Pour lui, Ben Laden est un bouc émissaire pour les américains.

Yussuf Deedat continue l’oeuvre de son père. Il a dernièrement diffusé des DVD incitant à la haine envers les hindous et invité les Neturei Karta à une réunion contre Israël. Il diffuse aussi les textes de Tariq Ramadan

PAGAD People against Gangsterism and Drugs

Le mouvement fait encore illusion en 2001. Il s’agit d’un groupe luttant contre la délinquance et la prostitution. En réalité c’est un groupe jihadiste qui élimine les gangs rivaux dans les bidonvilles du Cap. Les militants s’entrainent dans des camps au combat de rue. Plusieurs attaques anti-juives leur ayant été attribués, ils sont désormais considérés comme une organisation terroriste.

Muslim Judicial Council,

Le président Shaykh Ebrahim Gabriels, a depuis 2000 regulièrement incité ses fidèles à se méfier des juifs. A la télévision, en novembre 2001, il a notamment déclaré que les juifs détenaient le pouvoir et les médias. Il se refère aussi a Ahlul Bait Foundation, une organisation chiite pro-iranienne spécialisée dans la négation de la shoah. Les militants de ces deux associations étaient très présents à Durban. L’ABF a distribué gratuitement des exemplaires des protocoles des sages de Sion. Quelques jours avant la conférence de Durban, le MJC réunissait 20 000 militants au Cap aux cris de “Jews are the scum of the earth.”

La Islamic Human right commission

Tentant de se faire passer pour la branche arabophone d’Amnesty International, la Islamic Human Rights Commission, a pour but de « recueillir les informations sur les atrocités, l’oppression, et les autres abus des droits de Dieu ». Parmi les objectifs affichés dans ses statuts : 1. Soutenir les droits et les devoirs des êtres humains. 2. Favoriser un nouvel ordre social et international basé sur la vérité, la justice, la droiture et la générosité, plutôt que l’intérêt égoïste. 3. Exiger la vertu et s’opposer aux mauvaises choses dues à la dérive des puissants dans l’exercice de la puissance quelle que soit sa source — par exemple politique, juridique, médiatique, économique, militaire, personnelle, etc. 4. Recueillir les informations sur les atrocités, l’oppression, et les autres abus des droits de Dieu. 5. Faire campagne pour la réparation de tels crimes. 6. Poursuivre les criminels en justice. Fidèle à ces objectifs, elle est aujourd’hui la principale association à entamer des poursuites pour « islamophobie ». Sur son site, elle donne deux exemples illustrant qui sont les principales victimes de ce fléau : les talibans et les islamistes palestiniens – pas les militants palestiniens en général, seulement les militants palestiniens islamistes. Son responsable Massoud Shajeree est un proche des groupes jihadistes comme al Moudjahiroun. Il est le responsable des slogans antijuifs pendant le discours de Fidel Castro. Il a été invité au Forum social européen.

Les Netourei Karta

Les Netourei Karta ont, dès le 19e siècle, refusé le sionisme parce que« athée et socialiste ». En 1924, leur chef écrit à la Société des Nations en la suppliant d’interdire la création d’un Etat Israëlien. Longtemps considérés comme exotiques, les Neturei sont surtout concentrés à New York ou à Méa Shéarim, un quartier de Jérusalem où aucune femme en pantalon ne peut entrer sans recevoir une salve de pierres. Malgré la chaleur, ils ont conservé la panoplie de l’Europe de l’est : énormes chapeaux en fourrure et bas de laine.

Mais leur exotisme ne les empêche pas, bien au contraire, de se révèler fort précieux sur un plan stratégique. Surtout pour les islamistes, toujours ravis de sponsoriser l’envoi d’une délégation de Juifs demandant la fin de l’Etat d’Israël.

Quand on demande au Rabbin Weiss, leur leader, ce qu’il reproche vraiment à l’Etat d’Israël, la solidarité avec les palestiniens disparaît immédiatement pour laisser la place à une violente diatribe contre les juifs non-intégristes, accusés de ne pas vouloir vivre dans une théocratie : « Israël ne reconnaît pas le Shabbat. Beaucoup d’israéliens ne prient pas ce jour. Or si Israël était un véritable état juif, il y aurait des mesures de rétorsions contre ses apostats ».

Deuxième problème, les femmes : « en Israël, quand une femme venue de notre communauté s’oppose à nos lois elle trouve refuge auprès des sionistes ». Autre motif : le massacre de juifs ultra-orthodoxes commis à Hébron par des Palestiniens arabes : « ce massacre est la faute des sionistes, s’ils n’étaient pas venus, nous n’aurions pas souffert». A Durban, invités par la Islamic Human Right commission, ils étaient de tous les shows anti-israéliens

Tract diffusé au Forum des ONG : « Et si Hitler avait gagné ? Il n’y aurait pas de sang palestinien versé. » Son auteur : Yusuf Deedat, responsable de la Islamic Propagation Centre International de Durban, et le fils d’un prédicateur proche du Centre islamique de Genève dirigé par Hani Ramadan.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s